Q10

La Q10: présentation

Proche parente de la vitamine K, la coenzyme Q10 est un antioxydant puissant, qui protège l’organisme des dommages causés par les radicaux libres (1).

Elle agit dans l’organisme comme une vitamine, en activant la production d’énergie au niveau cellulaire. Elle est présente dans l’ensemble du corps, notamment dans les organes qui jouent un rôle dans le système immunitaire, dans le coeur (2), les gencives et l’estomac, dans le foie, les reins et la prostate. Il n’existe pas de carence de coenzyme Q10 à proprement parler,

Cependant, avec l’âge, l’organisme en produit de moins en moins, et les patients atteint de maladies graves (cancer, SIDA, insuffisance cardiaque sévère…) montrent également des taux de Q10 très bas, ce qui prouve son rôle important dans l’équilibre de divers métabolismes.

Cette véritable source de jouvence permet de ralentir les effets néfastes du vieillissement, grâce à son pouvoir anti-oxydant, et d’améliorer l’espérance de vie de patients atteints de diverses pathologies.

La Q10, une véritable source de bienfaits pour le coeur

Dans de nombreux pays, la coenzyme Q10 est utilisée pour traiter l’insuffisance cardiaque, les troubles cardiaques et cardiovasculaires ou encore l’hypertension artérielle.

Elle peut en effet réduire fortement la pression systolique et la pression diastolique sans effet indésirable notable. De même, elle est très souvent utilisée pour soigner l’insuffisance cardiaque en complément des traitements traditionnels, et donne de bons résultats pour traiter certains types de cardiomyopathie.

Enfin, elle aide à prévenir l’apparition et les récidives de l’athérosclérose chez les personnes ayant subi un infarctus du myocarde.

La Q10, un véritable atout santé et bien-être

En raison de son action bienfaisante sur le coeur et sur les muscles, la coenzyme Q10 facilite l’effort musculaire et cardiovasculaire, et améliore donc les performances des sportifs.

De plus, son effet antioxydant diminue les dommages cellulaires engendrés par un entraînement sportif de haut niveau et permet donc de favoriser la récupération après l’effort.

Concernant le diabète, des études ont démontré qu’elle contribue à faire baisser la glycémie chez les malades. Par ailleurs, la coenzyme Q10 réduit la toxicité des traitements du cancer, et prévient notamment les effets secondaires des anthracyclines.

On a également rapporté plusieurs cas de stabilisation, de régression voire de rémission d’un cancer attribués à la Q10, qui font penser que, combinée aux traitements classiques, elle pourrait réduire la récurrence des mélanomes et ralentir la progression des tumeurs du sein.

Enfin, elle est utile en cas de migraine, réduit les symptômes des maladies de Huntington et de Parkinson, de l’ataxie de Friedrich, de la dystrophie musculaire et de la fibromyalgie.

Comment consommer la  Q10 ?

En règle générale, la de coenzyme Q10 se prend par voie orale. Ces compléments alimentaires se présentent sous diverses formes : capsule, comprimé, poudre et liquide (3).

La majorité des produits vendus dans le commerce contenant de la coenzyme Q10 sont fabriqués à partir de levures. Ils peuvent être pris soit sous forme de cure ponctuelle, quand le besoin s’en fait ressentir, ou tout au long de l’année.

(1) http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=coenzyme_q10_ps
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Coenzyme_Q10
(3) http://santecheznous.com/natural_products_info_details.asp?nhp_id=112